Thierry Montocchio VLH new CEO

Nommé à la tête de VLH le 1er septembre 2019, Thierry Montocchio nous a accordé un entretien pour présenter sa vision ambitieuse pour le groupe et les projets qui lui tiennent à coeur.

Quel a été votre parcours avant votre arrivée à VLH ?
Après des études à l’Université de Cape Town (UCT) où j’ai obtenu un Bachelor of Commerce et un diplôme d’études supérieures comptables, j’ai travaillé trois ans pour un cabinet d’experts comptables à Cape Town en tant qu’auditeur. Je suis parti en Angleterre en 2001 pour travailler une année avant de revenir à Maurice, où j’ai travaillé de 2003 à 2012 chez BDO comme Partner – Corporate Finance. J’ai ensuite rejoint VLH en juillet 2012 en tant que Chief Financial Officer.

Qu’est-ce qui vous plaît dans l’hôtellerie ?
J’aime le dynamisme de cette industrie et les métiers variés que l’on est amené à côtoyer au quotidien. L’hôtellerie offre des moments d’émotion aux clients et nous permet de valoriser l’île Maurice. Je trouve aussi que c’est un secteur porteur, qui offre d’intéressantes perspectives de carrière aux jeunes issus de tous milieux. Enfin, dans un domaine qui me tient à cœur, l’industrie hôtelière permet de montrer l’exemple en matière d’écologie, de respect de l’environnement et d’inclusion.

À vos yeux, quels sont les atouts de VLH ?
Au-delà du site unique de Heritage Bel Ombre où se dessine l’hôtellerie de demain et de nos marques jouissant d’une excellente réputation, je suis convaincu que notre force réside dans nos équipes : qu’ils soient au siège de l’entreprise, dans nos hôtels, et au sein du groupe Rogers, nos collaborateurs sont dynamiques, performants et s’appuient sur de fortes valeurs humaines pour avancer. C’est certainement le moteur qui anime notre vision sur le long terme.

Quels sont les prochains projets du groupe VLH ?
Nous sommes actuellement sur plusieurs chantiers d’envergure. Il y a tout d’abord le projet d’un second golf iconique à Bel Ombre, dont la construction a déjà démarré. D’autre part, nous reprenons la gestion opérationnelle du Tamarina Hotel & Golf : dans le futur, nous pensons l’agrandir et lui conférer une identité nouvelle. Nous envisageons également de nous tourner vers l’international en développant la marque Veranda dans la région, de rénover le Veranda Grand Baie à l’horizon 2021, et bien sûr, de continuer à renforcer notre démarche de durabilité et d’inclusion.

Quels sont les axes sur lesquels vous aimeriez vous concentrer pendant votre mandat en tant que CEO ?
Quatre projets me tiennent particulièrement à cœur. Tout d’abord, le développement de Heritage Bel Ombre, et dans le même temps, le renforcement d’Heritage en tant que leader incontesté du golf dans la région, sont au cœur de mes engagements. Pour Veranda Resorts, je souhaite porter plus loin la marque en la développant dans la région. Au sein de VLH, nos missions phares seront d’optimiser la digitalisation de nos équipes tout en approfondissant notre démarche écologique.

Le groupe est en effet très actif sur le front du développement durable. Pourquoi est-ce un enjeu important pour l’hôtellerie ?
Avant l’hôtellerie, c’est d’abord un enjeu crucial pour la planète et pour Maurice. Les hôtels étant la vitrine de notre pays, j’estime qu’il est important de donner l’exemple – mais c’est aussi une question de survie pour l’industrie. Nous nous devons d’avoir un environnement sain – qu’il s’agisse des plages et de nos lagons, mais aussi de nos rivières, de nos villages. Bien sûr, pour que nos actions soient réellement durables, il est essentiel d’inclure toutes les communautés autour de nos hôtels dans cette démarche.

Quel est l’adresse VLH qui vous plaît le plus, et pourquoi ? Et celui dont la popularité est à la hausse ces dernières années ?
C’est une question piège ! Tout dépend de ce que l’on recherche… Nous sommes réellement fiers de Heritage Le Château, récemment rénové et qui s’affirme comme l’une des meilleures tables de la région : son cadre enchanteur est véritablement la promesse d’un moment magique. Veranda Tamarin me séduit particulièrement, avec son côté fun et parfaitement intégré au village de Tamarin. En matière de popularité, Heritage Le Telfair est en hausse : en plus d’avoir été élu meilleur Golf Hotel aux World Golf Awards pour la seconde année consécutive, il propose également la meilleure offre bien-être de l’île et une série d’expériences inédites au cœur du domaine de Heritage Bel Ombre – ce dont peu d’hôtels peuvent se targuer.

Enfin, en quoi pensez-vous que le tourisme mauricien tire son épingle du jeu ?
Maurice possède de nombreux atouts, qu’il s’agisse de la gentillesse et du sens de l’accueil de ses habitants, mais aussi de sa grande capacité d’adaptation et de l’alignement entre le secteur public et le privé quant à l’importance du tourisme pour l’île.